L’Europe commence ici ou là-bas

2008-2009, conception et direction du projet L’Europe commence ici ou là-bas soutenu par le programme Euroglobe de la DG COM

3656981636_45924ec57b_o
3656186909_6f81c4a712_o
3656247071_bb80160f48_o
3791823860_3a823f7e2a_o
4119229549_9af4c07b47_b
4093244552_e22bd0ab0f_b
4097169905_c9caa80861_b

L’action pilote Euroglobe a été lancée pour en 2007 puis 2008 par la DG COMM de la Commission européenne afin de soutenir l’organisation de manifestations culturelles, aux niveaux national et local, dans au moins deux États membres assurant successivement la présidence de l’UE. L’objectif était de renforcer les liens entre les citoyens de l’Union européenne (UE) ainsi que de communiquer et de promouvoir une meilleure compréhension du rôle et des actions de l’UE dans les États membres.

Dans ce cadre, le projet d’Image Aiguë L’Europe commence ici ou là-bas a été soutenue pour les années 2008 et 2009 en relation avec les Présidences de l’Union européenne française, tchèque et suédoise.

Objectifs

Si l’objectif principal d’Euroglobe était de promouvoir une sphère publique européenne de débat, de culture et d’apprentissage, le véritable défi consistait à sensibiliser les citoyens à une dimension européenne spéciale de six mois dans leur sphère quotidienne. Et cela devrait se faire par le biais de la culture en tant que vecteur de communication sur l’Europe dans son ensemble.

A terme, ce lien entre la dimension nationale et européenne doit faciliter le dialogue entre les citoyens au niveau local et européen et créer une véritable compréhension de tous les Européens en tant que citoyens dans une aventure commune. L’Europe commence ici ou là-bas a proposé un projet pilote qui a permis une rencontre avec la réalité des trois pays (France, République Tchèque, Suède), non seulement sur la compréhension de l’Europe par des publics plus larges, des artistes, des travailleurs culturels, mais aussi des politiques régionaux et nationaux.

Partenariat

La sélection des partenaires s’est faite en coopération avec le réseau existant et les différentes associations culturelles, locales et représentations institutionnelles (régionales, nationales). Dès le début, le projet a impliqué des partenaires aussi nombreux et divers que possible en France, en République tchèque et en Suède. L’intention était d’atteindre les individus en les impliquant dans le processus artistique, pour les faire se sentir « européens », et aussi leur donner des informations, des perspectives plus larges, les pousser à poser des questions dans des forums et ateliers sur l’idée européenne, la pertinence de l’Europe pour les politiques culturelles.

D’une certaine manière, elle démontre l’accessibilité de l’Europe et de ses valeurs, comme le recours à la société civile et le partage des bonnes pratiques en matière de suivi et d’élaboration des politiques. Elle encourage chaque citoyen à agir et à influencer la société dans laquelle il/elle vit, en prenant la responsabilité d’agir et d’être actif avec les autres, non seulement au niveau national mais aussi européen.

Communication

Dans ce projet, la communication et la diffusion ont joué un rôle important, en fonction des différents moyens à mettre en œuvre pour toucher toutes sortes de publics, en reliant les niveaux local, national et européen. C’était donc une expérience clé pour comprendre la qualité des liens entre tous les niveaux et aussi au sein des différentes institutions, nationales ou européennes.

financement

Euroglobe – Action pilote

partenaires

Image Aiguë (Lyon FR)
Les Célestins – Théâtre de Lyon (Lyon FR)
KC Zahrada (Prague CZ)
Orionteatern (Stockholm SE)
Cirkus Cirkör (Stockholm SE)

mission

  • conception du projet et rédaction de la demande de subvention
  • animation du partenariat avec l’ensemble des équipes partenaires
  • direction de la production des activités
  • évaluation du projet, rédaction des bilans