Das Haus à Avignon : l’Eléphant blanc berlinois

Christophe et Vera sont arrivés aujourd’hui à Avignon. Il y a un an nous nous étions déjà ici ensemble : ils avaient l’idée de créer durant le festival la Maison de la Scène indépendante berlinoise. Une idée un folle, démesurée que Christophe appelait l’Eléphant blanc.

Pendant un an nous avons travaillé à ce projet, qu‘ils souhaitaient avec urgence réaliser dés 2015. Tout au long de l’année notre équipe de bénévoles professionnels, compétents et enthousiastes s’est étoffée avec Agathe à Berlin, Ina à Marseille, Cécile à Paris, Julie à Lyon et récemment Sophie à Toulouse, réunis chaque semaine grâce à Skype et parfois, en petit groupe, à Avignon.

Logo Das Haus
Logo Das Haus

Après plusieurs mois de dialogue en ligne, la création de nombreux outils et tableaux, d‘une recherche féconde et déterminée, de pitchs et de calculs, de contacts et de visites, de désaccords et de contradictions, de préparations en hâte, de pression et de marques d’intérêt, d‘enthousiasme et de doutes quant à nos capacités de mise-en-œuvre, nous étions à la fin du printemps dernier dans l’obligation de repousser d’un an la création de cette maison.

A vouloir aller trop vite, on peut perdre les pédales : les soutiens financiers attendus d’Allemagne n’avaient pas suivi le rythme que nous imposions. Plutôt que de mettre à bat le projet et l’énorme travail de tous, cette situation critique nous permet de renforcer le projet, dans son concept, son positionnement et sa structure.

A Avignon nous sommes cet été 2015 rassemblés pour plusieurs jours d’ateliers de réflexion sur le projet, entre nous, ce groupe passionné entre la France et l’Allemagne, et avec d’autres : amis, collègues, spectateurs, partenaires, opposants qui voudrons bien nous faire part de leur regard sur la démarche que nous expérimentons.

Voici comment nous décrivons Das Haus dans le programme de notre Basecamp :

DAS HAUS, nouvelle plateforme artistique et culturelle franco-allemande et européenne, met à profit les savoir-faire, les outils pédagogiques et la créativité sociale des deux pays pour développer un dispositif innovant d’échange et de diffusion artistique et intellectuel à multiples facettes. Entre ouverture et curiosité, le répertoire de propositions de DAS HAUS est conçu dans une approche volontairement éclectique et pluridisciplinaire, proposant un panorama des spectacles, débats et formats artistiques remarqués dans la capitale allemande, et à l’avenir d’autres grandes villes d’Europe. La circulation de ces propositions singulières et l’accompagnement d’événements culturels sur mesure sont au cœur du projet DAS HAUS.

La future Maison de la Scène indépendante berlinoise à Avignon, dont l’ouverture est prévue pour le Festival 2016, sera un lieu de visibilité et de promotion de la créativité berlinoise dans la grande fête annuelle du théâtre. Un lieu spécifique, à la frontière du IN et du OFF, à la périphérie des remparts, au cœur des débats d’actualité, un espace accueillant pour les artistes, les intellectuels et les acteurs culturels, un lieu ouvert aux habitants. Avec DAS HAUS en Avignon, nous voulons réunir le pouvoir d’attraction réciproque des deux villes. Tout comme A et B sont les deux premières lettres de notre alphabet, Avignon et Berlin représentent les jalons nécessaires à l’émergence d’un débat politique et d’idées sur les conditions d’existence ainsi que sur l’avenir de la scène indépendante européenne.

Nous commençons dimanche nos ateliers au Tri Postal. J’essaierai ici de rendre compte de la teneur de notre travail, de celles et ceux qui y participent et ce qui nous inspire, ici, à Avignon.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.