Un siècle à traverser

De l’atelier de Gérard Paris-Clavel au Musée Gustave-Moreau, il y a Paris à traverser et plus d’un siècle à remonter.
L’abondance des œuvres est jubilatoire, on lit les murs comme une bande dessinée extraordinaire. Certains tableaux en voyage au Japon par leur absence accentuent le sentiment de bouillonnement (sans parler de la chaleur caniculaire de saison).
Une Maison-Musée où habite une œuvre qui semble bien vivante et accueille généreusement les visiteurs sans la distance de rigueur dans les expositions.