Une année de surprises, retour sur 2019

L’année 2019 a été pleine de surprises (heureuses) pour mon activité de conseil en coopérations culturelles internationales.
La réseau de soutien à l’émergence dans les musiques anciennes EEEmerging+ (2020-2024), dont j’avais coordonné la rédaction, a été sélectionné pour un soutien du programme Europe Créative. J’accompagnerai donc ce projet du Centre Culturel de Rencontre et Festival d’Ambronay dans le lancement des volets innovants, l’évaluation et la réalisation des rapports techniques.
Dans le même champ artistique des musiques anciennes, j’ai aidé le Maestro Jordi Savall et ses équipes à la formulation d’un nouveau projet mêlant formation de jeunes musiciens classiques, développement professionnel de musiciens réfugiés et création de spectacles immersifs sur le patrimoine en péril. Ce projet a également sollicité un soutien du programme Europe Créative.

Dans le domaine du patrimoine, le Réseau des Résidences Royales Européennes (présidé par le Château de Versailles) m’a sollicité pour superviser la mise-en-œuvre administrative et financière de son projet Europe Créative : A Place at the Royal Table.
Du côté des politiques culturelles, La mission Clermont 2028 m’a confié l’organisation d’une visite de quatre experts européens pour la production d’un rapport d’observation et de préconisations pour la candidature au titre de Capitale européenne de la culture.
Durant cette année, j’ai également voyagé à Berlin, Milan, Rijeka et Avignon (dans le cadre des réseaux A Soul for Europe, IETM et grâce aux micro-résidences Freiraum du Goethe-Institut) par lesquels j’explore les pistes d’« internationalisation » pour les acteurs du spectacle vivant de Lyon et de la région.
En 2020, les collaborations avec Ambronay, Clermont… se poursuivent et de nouvelles s’envisagent (en conseil et en formation).
Mais ce sera en particulier une année collaborative. Je vais m’associer à deux amis : Ina Studenroth (Marseille,) pour structurer l’offre de conseil aux projets européens, et Sergio Chianca (Lyon) pour accroître l’internationalisation des acteurs du spectacle vivant.
photo : Ecole Nationale d’Architecture, Clermont-Ferrand – décembre 2019